Sparta, stallite de Solaria

Dessin de l'un des concepteurs du jeu PC

Présentation par Lowang & M.Poil, plans de Nerhu Tehr

Contrairement  à Phénice où les 5 castes sont reparties sur les 5 secteurs distincts du flanc du volcan, à Sparta ces dernières sont reparties suivant les quartiers et les besoins.

Le site géographique qui abrite le Stallite, est montagneux.  Mais ces montagnes sont plus proches des pics de roches sortis lors du Grand Cataclysme, et offre ainsi à Sparta un rempart naturel.

Les Abords

Les alentours  du Stallite sont parsemés de plateaux rocheux avec  des ruines de l’Avant. Ces lieux sont dangereux entre les créatures de l’Obscur et les adaptés, il vaut mieux passer son chemin et rapidement.

Le camp des marcheurs

Ce camp est le premier « quartier » de Sparta, une halte obligatoire pour toute caravane ou compagnie de marcheurs. Il est la porte d’entrée du Stallite malgré la faite que pour arriver au cœur de celui-ci, il faut traverser des ruines et un ancien port de l’Avant. La distance entre le camp et le cœur du Stallite peut sembler étrange. Suite aux événements qui ont bouleversé Sparta (avec la traîtrise de Dhorkan l’ancien préfet des gardiens du feu), le Stallite s’est agrandi, profitant ainsi des murailles naturelles. Le camp des marcheurs abrite en permanence, des marcheurs et des nourrisseurs.

Les ruines portuaires

Les ruines appartiennent à une cité de l’Avant dont le nom s’est perdu au fil des cycles. Quelques navires de cette époque dorée semblent avoir été jetés là et incrustés dans la falaise.

Les Favellas et les ruines

Les favellas sont les bidonvilles, l’équivalent à de la fourmillière phénicienne. Habité par les fouineurs, ce quartier est accolé à la Grande Porte. Il est construit sur une autre partie des ruines et donne accès au port de Sparta. Les Favellas constituent ainsi le Premier rempart du Stallite.

Les ruines et Port de Sparta

Ces ruines sont  littérallement incrustées dans la paroi de la falaise. Le port quant à lui est en contrebas. Celui-ci est très peu habité, quelques batiments ont été construits par les batisseurs et nourriseurs, résidents permanents dans le port.

Grande Porte et Ville Flottante

La ville flottante est construite sur des flotteurs, ainsi elle est modulable dans l’espace circulaire restreint dont elle dispose. Cette partie entourée d’une importante muraille, comporte également la Grande Porte, la seule entrée du Stallite. C’est à partir de cette muraille que le Stallite est véritablement dans le puits de Lumière.

Bassins et cascades

Cette partie composée de deux marches circulaires est inhabitée ne sert qu’à véhiculer l’eau provenant de la Grande Aube jusqu’au bassin de la ville flottante.

Ville Haute

La ville haute abrite comme la marche des Lumières Phénicienne, les gardiens du feu et les prôneurs, mais aussi quelques batisseurs. Ce quartier renferme tous les batiments les plus importants dont la caserne des gardiens du feu, le temple de Soleil-Dieu avec son Rahal, la salle du conseil des prôneurs, la prison… C’est l’endroit le mieux gardé du Stallite car c’est le lieu du pourvoir de Sparta.

Version PDF du Tour d’Horizon

Plans par Nerhu Tehr

Histoire du Stallite et situation en 300PA

[hidepost=2]« Le stallite de Sparta aura mis près de 5 ans à se remettre de l’invasion de l’Obscur en ses murs. Durant cette période de reconstruction, Sparta reçu l’aide de Phénice et Nâh (tout ceci, bien sûr par le biais des Initiés : le phénicien de base n’a eu aucune connaissance de cette aide apportée à Sparta).

A la quasi-unanimité de la population survivante du stallite, Arkhan fut désigné Prévôt (ou Bellatore) et c’est dans une optique conforme à ce qu’aurait voulu son père, Rhylsadar, qu’il supervisa la reconstruction de Sparta. Il apporta en particuliers son aide à une Ville Basse plus ravagée que jamais (et ce contre l’avis de certains notables de la Ville Haute). On déplora la mort, ou disparition de nombreuses personnalités. Ainsi disparurent Maor, Dame Gorge la Nourisseuse, les Gardiens du Feu Zed et Phédoria, la Prôneuse Lori … ainsi qu’une bonne partie du clan d’Armal Sadak. Les Konkalites quant à eux furent décimés dans leur quasi-totalité.

Arrivé au pouvoir, Arkhan mit tout en œuvre pour reconstruire au plus vite les défenses du stallite et de la Ville Basse en particuliers (bien que certains auraient préféré laisser ce « ramassis d’ordures » en prise directe avec l’Obscur, ne reconstruisant les défenses qu’au niveau de la seule Ville Haute). Mais l’ascension d’Arkhan provoqua le trouble parmi certains Gardiens Du Feu. On apprit alors « de source sûre » que le comportement du nouveau Prévôt n’avait pas été des plus clairs durant l’invasion. On lui attribue, entre autres, la mort du Prôneur Khétoun. De ce trouble, naîtra une branche contestataire au sein même des GDF.Techniquement ils obéissent sagement aux ordres du Prévôt, mais ils se réunissent en Ville Basse lors de cessions nocturnes.

La personnalité d’Arkhan a bien sûr évolué vers plus de maturité, mais ceci de façon radicale. Aussi, ceux qui le connurent auparavant ne peuvent désormais que regretter son caractère insouciant et désinvolte. Arkhan n’est plus. Depuis sa contamination quelque chose a changé en lui, et ce malgré sa guérison (car, je le rappelle, rien ne peut éradiquer totalement l’archessence Shankr d’un corps contaminé). Il a pris note des travaux de son père, qu’il va souvent consulter chez Sesekhan et travaille de paire avec Bandor. On ne le voit jamais s’énerver, ni rire d’ailleurs. Il paraît distant et froid, excepté lors des crises de rage dont il fait parfois l’objet (cela, seul Kabhak, doyen des Gardiens du Feu, en tant que bras droit d’Arkhan, peut en témoigner). En réalité, le Prévôt Arkhan est un homme déchiré non seulement par la perte de ses amis, mais surtout par cet autre ARKHAN qui sommeille en lui. Il ne sait quel chemin prendre:celui de l’Initié, celui de la Bête ? Ce dilemme, seule la Guérisseuse Léona, Initiée, en est consciente et pour l’aider à vaincre la Bête, elle l’accueille des heures durant dans son sanctuaire. Cependant, viendra le jour où Arkhan devra faire un choix, s’il en a encore la possibilité…

Aussi, Arkhan est au courant de la cabale qui se monte contre lui… et cela n’arrange pas son état que l’on pourrait facilement qualifier d’instable. Il est assez aisé de comprendre son état psychologique quand on sait qu’il a tout de même vu, de ses yeux, un Runka en léthargie. (Ca fait forcément un choc !) On peut aussi voir dans cet acharnement à reconstruire à tout prix les remparts du stallite une volonté inconsciente de sauver son âme de l’Obscur (en plus du simple réflexe humain de survie). »

En gros, voilà pour moi la situation actuelle de Sparta, à l’époque où est joué le JdR.[/hidepost]

4 réflexions au sujet de « Sparta, stallite de Solaria »

  1. Très intéressant. Ca me fera une bonne base pour en parler à mes joueurs okhaénites. Certainement ceux qui seront le plus à même d’entendre parler de Sparta.
    (par contre je comprend pas l’utilité du dernier chapitre en doublon)

Laisser un commentaire